La disparition forcée, un crime contre l’humanité.

 

 
Le « Jardin des disparus » est un lieu consacré à la mémoire et érigé en l’honneur des victimes de la disparition forcée dans le monde.
On parle de disparition forcée :

  • lorsque quelqu’un est privé de liberté par des agents de l’Etat,
  • ou par des personnes agissant avec son assentiment, et que les autorités nient sa détention et dissimulent son sort.

Ce fléau sévit encore aujourd’hui, dans de nombreux pays, tous continents confondus.
Programme des manifestations organisées à cette occasion :

 

 

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram