Aujourd’hui, et notamment grâce aux travaux
permettant de définir l’empreinte écologique,
les approches et les solutions sont 
devenues multiples et complexes. 

Voulue pour devenir inutile dans les meilleurs délais,
la coopération reste nécessaire et indispensable.
Le contribuable lambda, qui voit une part croissante du budget
des collectivités publiques être consacrée à la coopération,
s’interroge lui aussi.

 

 

Revenons aux origines du MCI

Le MCI a été fondé en 1962. Conformément à ses statuts, il vise à promouvoir un esprit d’ouverture au monde et à développer un esprit de citoyenneté au nord comme au sud. Il contribue ainsi à la mise en place d’un réseau de solidarité international. Il considère important d’agir sur les causes et les conséquences responsables du sous-développement dans les pays du Sud. Il est préoccupé par les aspects de politique  générale lorsqu’ils provoquent ou perpétuent des situations de marginalisation. Il cherche à favoriser un meilleur respect des personnes et des groupes se traduisant par la justice et  la paix.

Durant 50 ans, le MCI a appuyé de nombreux projets en Asie, en Afrique et en Amérique latine qui ont touchés des problèmes d’éducation, de production, de défense des droits, de santé, de renforcement institutionnel, etc. Il a aussi appuyé des pétitions, des initiatives lancées par d’autres organisations spécialisées concernant notamment, les pratiques de certaines multinationales suisses ou des problèmes de législation suisse nuisant au développement des pays du sud.

 

Un demi-siècle d’engagement dans la coopération avec le Sud est une étape qui interpelle.

Le MCI souhaite profiter de cette occasion pour dresser un bilan de son action et, sur la base de son expérience alimenter le débat sur le devenir de l’action d’organisations comme le MCI dans le contexte actuel Dans le cadre de cet anniversaire, nous souhaitons réaliser trois débats publics qui veulent rappeler quelques éléments de “la toile de fond” dans laquelle s’est inscrite notre action, des ateliers et des carrefours avec nos partenaires du sud, une exposition, un travail de capitalisation et une vidéo sur la problématique de la coopération.

 

Le MCI, 50 ans de coopération et après?”

tel est le thème général de cette commémoration.. Et un sous-titre  Avancées et limites de la coopération“. Nous nous interrogeons sur le devenir de l’action des ONG dans le contexte actuel.

À sa fondation, il y a cinquante ans, le MCI, comme d’autres ONG, espérait que  la coopération Nord-Sud comblerait les retards de développement dans les pays du Sud et permettrait aux populations de ces pays de bénéficier d’un niveau de vie acceptable dans des délais relativement brefs. Cela n’a pas été le cas ! Pourquoi ? Qu’est-ce qui a empêché que la coopération devienne inutile?

Comment mettre en œuvre des relations solidaires? Les ONG (et le MCI) doivent ­elles réorienter leurs actions, leurs stratégies?

Pour répondre à ces questions, nous organisons, trois débats publics qui veulent rappeler quelques éléments de la “toile de fond” dans laquelle s’est déroulée notre action. –>

 

Calendrier des diverses activités organisées pour cet événement

 

 

Pages: 1 2 3 4 5

 

 

[HAUT]

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram