Le MEG (Musée d’Ethnographie de Genève) présente une exposition temporaire autour de l’Amazonie et de ses peuples indigènes intitulée, Amazonie, Le chamane et la pensée de la forêt. Cette exposition a ouvert ses portes en mai 2016 et  sera présentée jusqu’en janvier 2017.

Dans le cadre de la préparation de cette exposition, en 2015, un partenariat a été mis sur pied entre le MEG et le MCI pour réaliser deux activités:

 

©MEG

1. Création d’une installation digitale sur les impacts de l’extraction des ressources naturelles en Amazonie péruvienne:

Il s’agissait de créer une installation interactive à partir d’un grand écran digital sur lequel apparaissent des photos signalant un incident rapporté par des observateurs indigènes (impacts pétroliers-chercheurs d’or). Le public peut consulter les différents incidents à partir d’une tablette, un descriptif et une image s’affichent sur l’écran et génèrent un flux continu au gré des requêtes.

Il s’agissait de retravailler les données originales collectées dans le cadre des programmes de surveillance environnementale indigène de FECONAT et FECOHRSA, soutenus par le MCI.

2. Elaboration de portraits filmés en collaboration avec la Coordination des Organisations Indigènes d’Amazonie Brésilienne-COIAB:

Le but de ces portraits a été de donner la parole aux indigènes pour qu’ils puissent exprimer leurs préoccupations et présenter leur vision de leur culture et de leur environnement dans l’exposition. 23 portraits et témoignages ont ainsi été réalisés, dans lesquels s’expriment des indigènes d’origines diverses: leaders de communautés, femmes indigènes, anciens…

Ces témoignages filmés sont présentés dans le “xabono” de l’exposition et permettent aux visiteurs de prendre connaissance du message qui leur est adressé par chacune des personnes interviewées.

La collaboration avec la COIAB pour réaliser ces portraits a permis de former et d’équiper deux jeunes indigènes “réalisateurs” au maniement de smartphones pour enregistrer des témoignages. Avec l’espoir, qu’à terme, ils deviennent à leur tour des “observateurs” d’impacts environnementaux en Amazonie. 

 

Actualités en lien avec cet événement

 

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeFacebooktwitteryoutube