Visite de Pierre Enoque FRANCOIS de l’APRA

(partenaire du MCI en Haïti)

 

Enoque FRANCOIS est en France depuis quelques mois, il poursuit sa formation en vue de l’obtention du Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en sciences de l’Education à l’Université Paris X Nanterre.

En juin 2002, Enoque et une dizaine de membres de l’APRA avaient obtenu le diplôme des Hautes Etudes de Pratiques Sociales. Le jury de soutenance du travail de diplôme avait exprimé le vœu de la publication de certains travaux, dont celui d’Enoque.
Le but de son séjour en France est donc l’obtention du diplôme mentionné plus haut (DEA), plus la publication de son travail. Cette publication est en bonne voie puisque les éditions de l’Harmattan, à Paris, viennent d’accepter de l’éditer. Le thème du travail était « les sur-âgés en Haïti ». Le MCI aura l’occasion de revenir sur cet ouvrage au moment de sa sortie de presse.

La rencontre MCI (Ch. Escher) et APRA (Enoque) a commencé à Lyon le 23 et 24 avril en participant au « Forum international sur les alternatives latino-américaines » organisé par « DIAL » (Diffusion de l’information sur l’Amérique latine). Les trois grands sujets traités lors de ce forum étaient les suivants :

1)   Innovations sociales.
2)   Pratiques politiques et syndicales.
3)   Questions de la terre et commercialisation. 

Les orateurs, personnes occupant des responsabilités sur le terrain, dans la société civile, politique, syndicale et de grande compétence, nous ont brossé un tableau vivant et plein d’espoir sur des expériences concrètes : Expérience de Villa Salvador (Pérou), avenir des expériences de budgets participatifs, mouvements de piqueteros (récupération d’entreprises), mouvement des femmes, reconnaissance des terrains occupés, transformation des maquillas, rôle des syndicats dans une zone de libre-échange, impact de la culture indigène, réforme agraire au Brésil, Venezuela , cultures de substitution à la coca, débouchés du commerce équitable.

Par la suite, Enoque a rencontré à Genève :

1) Les membres du MCI : Avec lui nous avons échangé sur les derniers évènements d’Haïti, sur la situation de l’APRA aujourd’hui. Beaucoup d’interrogations, des réponses pas toujours possibles. Enoque nous a entretenu sur le projet d’application de la méthode « Recherche-actions francophones à distance entre le Sud et le Nord pour une participation active aux changements sociaux en Haïti » et sur la parution de son livre sur les « sur-âgés » en Haïti. Cette rencontre s’est avérée très riche.

2) Justin KAMAMAILE,
un des initiateurs de « Promouvoir la paix dans la région des grands lacs ». Thèmes abordés : Réconciliation, pardon, réflexion sur les sources des conflits ( même très anciennes), paix à rechercher à travers des actions concrètes.

3)
 Le réseau de la « COTMEC » Haïti comprenant des personnes ayant des expériences avec le monde paysan haïtien, enseignants, journalistes.

4) D’autres personnes, de façon informelle, en lien avec les études d’Enoque. Il a notamment effectuer une visite culturelle au salon du livre, où Michèle MONTAS, (veuve de Jean Dominique, célèbre journaliste haïtien assassiné en avril 2000) était l’invitée de Reporters sans Frontières.
D’autres rencontres avaient été programmées , mais n’ont pas pu se réaliser : Conseil Œcuménique des Eglises et Fédération Mondiale Luthérienne, ces derniers ayant une rencontre mondiale a cette époque.

Le 30 avril, Enoque continuait son étape suisse en rendant visite à Marlyse et Henri Thommen (qui ont travaillé de 1995 à 2001 en Haïti). Marlyse et Henri accompagnaient les futurs formateurs haïtiens dans le cadre du DEPAP sur la formation des formateurs enseignants.

Tous nos voeux pour la parution de ton livre.

  Informations sur le livre

Merci Enoque de ta visite, de ta délicatesse, de ton humanité.

Christiane Escher
 Visite du 23 au 30 avril 2004

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram