Visite d’Anice Ladouceur 

 

 

ha_let_mario_joelle_img_302Anice Ladouceur est originaire d’une région rurale du Nord d’Haïti : Acul du Nord.
Aujourd’hui  il est pasteur de l’Eglise Évangélique d’Haïti (EEH). 
Il est marié et a quatre enfants. 

 

Sa vie d’enseignant

A débuté en 1984 : comme beaucoup de ses confrères, il n’avait pas terminé ses classes secondaires et s’est retrouvé devant plus de soixante élèves de 4ème primaire, sans connaissances professionnelles et sans préparation spécifique.
Il reprend et termine ses propres études secondaires de 1987 à 1995 tout en participant à des réflexions sur l’éducation au sein de son Eglise.

 

En 1992, celle-ci forme une commission d’éducation dont Anice devient le secrétaire. Il prend part à des journées et sessions de formation jusqu’a pouvoir à son tour en organiser au profit des directeurs et instituteurs des écoles de son Eglise. De 1997 à 1999 il a participé à un cycle de formation de deux ans en cours d’emploi pour devenir Superviseur d’écoles du Secteur Protestant.

Pendant toutes ces années Anice Ladouceur est aussi confronté au système et à la problématique du parrainage des enfants par les Eglises ou ONG du Nord (Etats-Unis et Canada principalement), s’interroge sur le bien-fondé, ses limites et sur les propositions d’amélioration, notamment pour que les enfants soient considérés comme des sujets de leur propre parrainage et participent activement – aux côtés des parents et du corps enseignants – à sa gestion et son orientation.

Il travaille aujourd’hui dans sa communauté, La Grande Ravine. Toute cette réflexion a amené Anice Ladouceur à écrire son mémoire pour l’obtention du diplôme des Hautes Etudes des pratiques sociales avec pour thème : « le parrainage d’enfants dans les écoles de l’Eglise Evangélique d’Haïti ».

A L est venu à Paris en mars 2006, présenter son mémoire et a obtenu son diplôme. Tout cet approfondissement a provoqué chez Anice et les personnes qui l’ont accompagné, une réflexion qui espérons-le, continuera sur les problèmes liés aux parrainages.

A Paris, A L était accompagné par l’équipe du Centre Lebret-Irfed, ainsi que naturellement son directeur de mémoire Christian Hermelin.

Anice Ladouceur fait partie de l’APRA, petite association avec qui le MCI collabore depuis plusieurs années.

A Genève, A L a rencontré les membres du MCI ainsi que diverses personnes impliquées en Haïti.

Le MCI, impressionné, a été à l’écoute des expériences d’A L, homme du Nord, d’une région rurale pauvre, avec tout que cela implique au niveau du quotidien. A travers le récit d’A L, le M C I a été interpellé par cette question des parrainages : les inégalités qu’ils provoquent dans certains secteurs.

A travers de petites expériences sur le terrain (élevage de cochons) des germes de citoyenneté et de réponses apportées par les groupes concernés eux-mêmes commençaient à poindre.

Rencontre également avec des personnes du Conseil Œcuménique des Eglises.

Merci Anice d’avoir partagé avec nous ce qui fait ta vie d’aujourd’hui.

(Paris Genève) mars 2006
Christiane Escher

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram