Rencontre avec Merico Gomes

 

Le jeudi 2 décembre 2004, au Palais des Nations de Genève (Siège européen de l’Organisation des Nations Unies) des membres du Centre de documentation, de recherche et d’information des peuples Autochtones (DOCIP) et du Mouvement pour la Coopération Internationale (MCI) ont rencontré M. Mércio GOMES, Président de la Fondation Nationale de l’Indien (FUNAI), l’organe gouvernemental brésilien en charge des affaires indigènes

Les membres des deux ONG genevoises ont remis au Président de la FUNAI la “Lettre ouverte” diffusée le 26 novembre par le Conseil Indigène du Roraima (CIR) qui dénonce les actes de vandalisme commis le 23 novembre par des riziculteurs. Ceux-ci ont détruit trente-sept maisons (dont un centre de santé, une église et une école) dans quatre villages de la Terre Indigène “Raposa Serra do Sol” dans l’Etat du Roraima, au Nord du Brésil. Outre les dommages matériels, un Autochtone a été blessé par balles. Des actes de violence avaient déjà été commis en janvier 2004 dans la même région.

Le CIR demande l’arrestation et la punition des coupables et la réparation des préjudices causés aux familles. Il demande la présence de la Police fédérale pour garantir la sécurité des personnes et des biens. Enfin, le CIR demande l’homologation rapide de la Terre Indigène en aire continue et l’évacuation des envahisseurs.

La “lettre ouverte” a également été diffusée en versions française et anglaise aux participants du Goupe de travail sur le projet de Déclaration des Nations Unies sur les droits des Peuples autochtones réunis à Genève du 29 novembre au 3 décembre 2004.

En juin 2003 et janvier 2004, le MCI avait déjà adressé un courrier au Président Lula pour lui demander la rapide homologation de cette Terre Indigène. Il s’agit de satisfaire une demande exprimée depuis plus de vingt-cinq ans par les Indigènes.

Les membres du DOCIP et du MCI ont encore rappelé au président de la FUNAI l’importance de la mise en œuvre des mesures prévues par la Convention No 169 de l’Organisation Internationale du Travail promulguée en avril 2004 par le Gouvernement brésilien.

Cette Convention, adoptée en 1989, concerne la protection des Peuples indigènes et tribaux.


Bernard COMOLI

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeFacebooktwitteryoutube