Création d’une instance de dialogue

entre

les Indigènes et le Gouvernement brésilien

 

 
Le mécontentement des peuples indigènes du Brésil à l’égard du Gouvernement s’est exprimé à Manaus à l’occasion du 1er Forum des Peuples indigènes de l’Amazonie brésilienne qui s’est déroulé du 3 au 6 novembre 2003. Les participants avaient symboliquement et publiquement brûlé le document intitulé “Engagement à l’égard des Peuples indigènes” qui définissait les engagements pris par le candidat Lula lors de sa campagne électorale en 2002.
Lula a été élu et les mois passaient sans que les organisations indigènes voient l’amorce d’un changement dans la politique indigéniste du Gouvernement. Cette inaction explique leur “coup de gueule”. Celui-ci semble avoir porté ses fruits.
En effet, le 12 février 2004 une instance de dialogue a été créée à Brasilia qui réunit des représentants de la Présidence de la République et des principales organisations indigènes de l’Amazonie (dont la COIAB) et du Nordeste. Les leaders indigènes y ont présenté les principales revendications des autochtones : la régularisation immédiate des Terres indigènes, principalement là où il y a des situations conflictuelles comme à Raposa Serra do Sol. Ils ont demandé la création d’un Secrétariat spécial pour les Peuples indigènes. Ils ont encore sollicité la formulation d’un plan d’action indigéniste pour 2004. La prochaine réunion de cette instance de dialogue est fixée au mois de mars.

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeFacebooktwitteryoutube