En la mémoire de : Bernard Ayaovi Akakpo

 

Il y deux ans, lorsque le Mouvement pour la Coopération Internationale de Genève fêtait ses 40 ans, Bernard était là avec Berthe, Voilà ce que je disais en les présentant à l’assemblée présente:

” C’est avec Bernard et Berthe que le Mouvement pour la coopération Internationale a fait ses premiers pas dans sa vie d’ONG . Premiers pas marqués par beaucoup de réflexions communes, de confrontations et de fêtes aussi “

C’est avec toi Bernard et ta famille que j’ai vécu mes premières expériences africaines au Togo.

Bernard répondait en situant notre expérience commune entre des communautés africaines et la Mouvement pour la Coopération Internationale, ou nous avons appris à nous apprivoiser, à nous respecter en disant :

” Les frictions que nous avons eues au départ, nous ont permis de mieux cerner les problèmes humains européens, Nous nous sommes rendus compte que ceux ci étaient universels, que l’Europe n’était pas un arbre à dollars et qu’il y avait aussi des personnes avec les mêmes préoccupations qui luttaient pour avoir plus de justice et de dignité.”

Il nous rappelait comment avec Berthe et d’autres, de nombreuses expériences sont nées en Afrique, avec les organisations de jeunesse, avec les personnes sans travail, et l’effort de collaborer avec d’autres pays en Afrique pour un échange plus large.

A travers ton message Bernard, tu situais déjà nos relations entre ONG en tant que partenaires.

Ces jours, je me suis reposée la question en pensant à toi, à Berthe, à vos enfants.

Qu’est-ce qu’un ami ?

Ma réponse certainement incomplète est la suivante:

– C’est en premier, celui avec qui on partage,- C’est celui avec qui on s’affronte.
– C’est celui avec qui on se connaît en tant que personne.- C’est celui aussi avec qui on peut parler de sa famille, de ses enfants, de ces amis
.-C’est celui avec qui on peut parler dede ses amis, de son travail, de ses violons d’Ingres,
– C’est celui qui respecte nos silences,
– C’est celui avec qui tout reprend comme si on ne c’était jamais quitté,
– C’est celui avec qui on peut vivre la fête,
– C’est celui avec qui on se sent libre.

Bernard , je crois qu’avec toi , j’ai partagé toutes ces étapes depuis 45 ans. Merci Bernard de ton amitié, elle continuera à vivre très fort, comme elle existe déjà avec Berthe et vos enfants et j’espère petits-enfants.

 Christiane Escher

 A Clichy-sous-Bois  Eglise St Denis le 16 décembre 2004

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram