Coopérative des producteurs de laine en pays Mapuche,

Province de Neuquen

 

 

argenti_neuquen

“Quine Raquizam Itda”,

Province de Neuquen, Argentine

 

 

 

Neuquen est une province située au contrefort Est de la Cordillère des Andes. Les premiers habitants de cette région lointaine était le peuple Mapuche. Actuellement ce peuple compte environ 30’000 personnes dont 10’000 font partie de 35 communautés dans la cordillère ou sur le plateau de la Patagonie.

Les Mapuches occupent des terres qui appartiennent à l’Etat. Ce sont des surfaces exiguës et de basse qualité. Ils développent leur activité économique de petits éleveurs de moutons et de chèvres. Cette situation ne concerne pas seulement le peuple Mapuche, elle touche aussi la population rurale créole établie sur des terres situées au sud et au centre de la province.

Au problème de la propriété de la terre s’ajoute celui de la distance qui sépare les habitants entre eux, les conditions de production difficiles, la déficience des infrastructures de communication (routes, moyens de transport, téléphone, radio, etc.)

 

mapuche001         mapuche002

 

Les terres pauvres.

Les ovins et caprins élevés sur ces terrainsNeuquen est une province située au contrefort Est de la Cordillère des Andes. Les premiers habitants de cette région lointaine était le peuple Mapuche. Actuellement ce peuple compte environ 30’000 personnes dont 10’000 font partie de 35 communautés dans la cordillère ou sur le plateau de la Patagonie. etc.)


 Sortir du cercle de la pauvreté

Pour pouvoir améliorer leur situation et sortir de ce cercle de la pauvreté, un groupe de producteurs – éleveurs de la région a créé en 1989 la coopérative “Quiñe – raquizuam * ltda”. Durant les premières années, l’activité de la coopérative était essentiellement centrée sur la commercialisation de la laine de mouton et du poil de chèvre. Dès 1991, la Fédération genevoise de coopération (FGC) a appuyé cette coopérative. Depuis 1998, c’est le Mouvement pour la coopération internationale (MCI) qui assure le suivi de ce projet avec un appui renouvelé de la FGC.

La coopérative est inscrite au Registre national des coopératives. Elle est constituée de trois cent trente-huit membres qui représentent une population d’environ deux mille personnes, soit environ 40% de la population rurale de la région. Les coopérateurs sont disséminés sur vingt -six localités ou communautés situées dans cinq départements de la province de Neuquen, sur une surface de 10’520 km2.

mapuche006        mapuche005

Générer une dynamique

Malgré les difficultés du départ, le travail des Mapuches et créoles a permis à leur coopérative de générer une forte dynamique. Avec l’appui de professionnels de la faculté d’agronomie de l’Université du Comahue, ou plus récemment, en raison d’accords signés avec l’Institut National de Technologie agricole (INTA) et la faculté des Sciences de l’Education, elle est devenue une référence dans la région.

Pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée, la coopérative s’est donnée un nouvel organigramme de fonctionnement. La reconduction de l’appui au projet de diversification de la production (environ CHF 340’000 pour 1999 et 2000) permettra aux membres de la coopérative d’atteindre leurs objectifs d’autogestion et de développement indépendant, d’amélioration de leurs conditions de vie, de récupération des ressources naturelles et le développement d’une conscience de la nécessité de protéger l’environnement

De nouveaux projets 

Ces nouveaux projets d’élevage de porcs, d’apiculture, d’exploitation rationnelle de la forêt et la culture de jardins potagers sont prometteurs. Des efforts seront également consentis pour la formation et la communication. Tout cela montre que l’esprit d’initiative pour obtenir une véritable amélioration de la vie quotidienne est toujours présent.

mapuche004        mapuche003

  Article rédigé par Carlos Chiappero ,

paru dans le bulletin du MCI, juin 1999

 

 

 

 

 

 

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram