Prévention des grossesses précoces chez les adolescentes

 

 

casa_mujer

Montévidéo Casa de la mujer

Ing. José Serrato 2613    Montevideo – Uruguay

 

 

Casa de la Mujer de la Unión est une association sans but lucratif, pluraliste, autonome et démocratique, qui est née en 1987, pour répondre au besoin d’un espace propre pour les femmes où elles puissent recevoir aide et orientation selon leurs problèmes spécifiques.

Spécialisée dans la promotion des droits des jeunes et des femmes, Casa de la Mujer de la Unión jouit de la reconnaissance de la population qu’elle soutient mais aussi des organisations privées et publiques avec lesquelles elle a collaboré.

Ses buts principaux sont :

  • Favoriser la prise de conscience de la discrimination des femmes.
  • Promouvoir la participation des femmes dans tous les secteurs de la société.
  • Formuler une politique globale d’égalité en proposant un espace de rencontre, de réflexion, de formation et d’action.

 Mener un travail à partir d’une perspective de genre, quelle que soit le domaine abordé, implique reconnaître les difficultés spécifiques des femmes en tant que secteur discriminé et les processus générés dans le contexte social et culturel par une assignation d’attributs et de rôles selon le sexe.

« Naviguant avec les temps et les contretemps. » – Casa de la Mujer de la Unión, 1997

 Pour la plupart des mères précoces la grossesse est associée à la désertion du système éducatif, ce qui réduit fortement leurs possibilités de réalisation personnelle ainsi que d’obtenir un emploi.
casa2

Plus la maternité se présente tôt, moins la jeune fille, puis la femme, aura de possibilités d’intégrer le marché du travail ; plus difficile sera sa trajectoire, plus bas ses revenus, plus longue la durée de sa journée de travail pour arriver à un salaire minimum. Ceci est une réalité à échelle mondiale.

Les jeunes adolescentes nécessitent des espaces d’information et d’appui social et émotionnel durant la grossesse, leur permettant de vivre leur développement et les changements corporels et psychologiques en élaborant les craintes et les fantaisies propres à leur état ainsi que les nouveaux rôles et la possibilité de se projeter en tant que femmes et jeunes.

La grossesse précoce est une réalité particulièrement imposante dans les secteurs les plus défavorisés. L’absence d’éducation sexuelle, les difficultés pour accéder à des méthodes contraceptives, le manque d’un projet de vie, autant de difficultés qui laissent la voie libre à des grossesses prématurées et répétées. Parce que plus tôt une adolescente appartenant à des secteurs défavorisés expérimente sa première grossesse, plus de risques elle encourt dans l’immédiat et plus de grossesses, vers 10 ou 12, elle pourra avoir dans sa vie avec des complications de santé et de nutrition parfois très sévères. Chez les plus jeunes le corps, en plein développement encore pour quelques années, devra accueillir un nouvel être et le nourrir.

 

casa3
En Uruguay :

45% de la population totale vit à la capitale, Montevideo.
Plus d’un quart vit dans la pauvreté.
50% des enfants naissent et se développent en dessous du seuil de pauvreté.
Une jeune-fille sur 4 est mère précoce.
Les grossesses précoces ne cessent d’augmenter parmi la population la plus défavorisée.
30% des naissances à l’hôpital public concernent une fille-mère (12 à 19 ans)
Sur 3 mères précoces, 2 n’étudient ni ne travaillent.
Dans les familles monoparentales féminines, 1 mère sur 2 est mère précoce.
Le 51% de mères précoces n’ont fait que l’école primaire, le 43.5% sont filles de mères non instruites.
La maternité adolescente est reconnue comme un mécanisme de reproduction de la pauvreté.

 

Munie des importants apprentissages qu’elle a pu accumuler, pour cette nouvelle étape « Casa de la Mujer de la Unión » se propose de :

  • Continuer à développer et consolider l’espace de participation et de référence pour les adolescentes et les jeunes femmes du quartier Villa Española, visant à la définition de projets de vie favorisant l’exercice de la citoyenneté dans le cadre d’une approche communautaire :
    • accompagnement et préparation à l’accouchement, soins du nouveau-né, nutrition ;
    • prévention de la grossesse non désirée, la contraception, les droits sexuels et reproductifs ; prévention des MST et HIV ;
    • travail sur le développement collectif et personnel, promotion d’habitudes salutaires, prise en charge de soi, la famille, interaction avec la communauté ;
  • rencontre avec l’apprentissage et l’informatique, renouer avec l’enseignement et la formation au travail.
  • Fortifier et consolider le réseau d’organisations sociales et des institutions de Villa Española ; diffuser les acquis du projet, présentation de la systématisation et capitalisation des apprentissages ; séminaire sur les stratégies d’inclusion des adolescentes et des jeunes femmes.
  • Générer une connaissance critique sur la thématique à partir d’une plateforme avec des organisations publiques et/ou privées et des actions conjointes ; sensibiliser les décideurs politiques et générer des instances de dialogue et des accords sur des politiques publiques de manière à placer la thématique des adolescentes des secteurs populaires à l’ordre du jour du gouvernement.

 

casa4

 

 consulter les fichiers:

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram