Plate forme Haïti en Suisse

Rappel.
La Plate Forme Haïti de Suisse (PFHS) est un espace de réflexion, de partage d’expériences, de prises de positions communes et d’interventions auprès des autorités fédérales. Cette plate-forme participe a des rencontres sur Haïti, tant au niveau européen qu’international. Elle compte environ 25 associations membres.

Le Mouvement pour la Coopération Internationale (MCI) est membre de la PFHS depuis officiellement 2005.
Le MCI collabore avec des partenaires haïtiens depuis sa fondation. (1962) 

Actualité. 

Depuis 2007, un des points marquants de la PFHS est la réflexion et l’ action [1] concerant les fonds Duvalier bloques en Suisse. D’après la législation suisse, ces fonds devraient etres débloques et les  titres rendus à Jean-Claude Duvalier. Dans une lettre adressée aux autorités suisses début 2007, la PFHS a proteste contre la perspective de la restitution des fonds bloques a Jean-Claude Duvalier ; cela constitue . Des parlementaires s’étonnent que << le dispositif légal suisse, qui règle tout dans le plus extrême détail, » soit << pourtant insuffisant pour permettre au Conseil Fédéral ou au procureur de la Confédération de procéder a la confiscation des fonds bloques en Suisse et de les affecter par exemple a des projets de développement en Haïti ».

La PFHS a donc entrepris des démarches, tant auprès de nos autorités suisses, du réseau des oeuvres d’entraide, de nos partenaires en Haïti, des différentiels collectifs Haïti dans le monde afin de les encourager a protester contre cette mesure. La PFHS a également écrit aux autorités haïtiennes.

Pour l’heure, les ONG membres de la PFHS ont pris connaissance avec satisfaction de l’intervention de la Présidente de la Confédération suisse, Madame Micheline Calmy-Rey, (octobre 2007) en vue d’une solution a la restitution a Haïti des fonds Duvalier bloques dans les banques suisses. Les protestations diverses, contre le déblocage de ces fonds ont permis d’aboutir le 22 Août 2007 a la décision du Conseil fédéral, de prolonger le blocage des fonds Duvalier pour une durée de douze mois, soit jusqu’au 31 Août 2008.

Maintenant la balle est dans le camp des autorités haïtiennes. Dans cet ordre d’idées la PFHS s’est encore adressée au Président Préva(février 2008), le pressant de faire usage de courage politique pour continuer a mener avec les Haïtiennes et les Haïtiens cet urgent combat contre l’impunité et pour plus de justice >>. La balle est aussi dans le camp des organisations de la société civile haïtienne et c’est pourquoi la PFHS suggère à ses partenaires de faire pression de leur cote auprès de leurs autorités.

[1] Parmi d’autres ONG:

  • Action de Carême.
  • Action Place Financière Suisse.
  • Déclaration de Berne
  • Pain pour le Prochain.
  • Transparency International Suisse.
  • TRIAL.

[Retour]

Lire les copies des lettres envoyées à:

Ainsi que.:

 

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeinstagramFacebooktwitteryoutubeinstagram