Lettre d’Olivier que le MCI a reçu.     (Extrait)

L’équipe timoraise est bien sympathique et mon intégration se passe pour le mieux. Je viens juste de trouver une famille d’accueil timoraise, le couple est cordial. Cela me permet réellement de m’imprégner à la culture par l’intérieur.


par Olivier Langoisseux – 02 octobre 2003


Grp Travail
Nous travaillons beaucoup sur la méthodologie de travail, sur l’analyse et la réflexion. Trois activités qui n’ont pas du tout été développées durant la période indonésienne.
Certaines notions ne sont pas familières, pour en citer quelques une ” société civile et développement durable ” . …

Je découvre tous les jours un peu plus les domaines de l’agriculture, de la pêche et de la pisciculture. Cela est tout a fait nouveau pour moi et non pas moins intéressant.

Plus de 80% de la population n’a que l’agriculture comme moyen de subsistance, et la situation tant géologique que géographique ne favorise pas du tout. Il y a de très gros problèmes d’irrigation qui ne leur permet que de maigres récoltes, insuffisantes pour la survie du pays entier.

L’économie locale est inexistante et se trouve confrontée à une compétition inéquitable avec les produits importés qui sont le prix équivalents voir meilleur marché.

De plus la population est étouffée par la “dollarisation du pays”, très peu d’argent circule, il se pratique le troc, ce qui ne favorise pas le développement des coopératives et des petites entreprises. Il n’y a pas de marché pour le non alimentaire et même l’alimentaire a du mal à tourner vu que presque chacun se nourrit de « son jardin »

Maison tradit

 

De part mes visites de projets sur le terrain, j’ai quelque peu commencer à m’aventurer dans les terres timoraises, c’est vraiment magnifiques et la variété de relief crée des micro-climats qui amènent des changements brusques de la végétation.

On peut encore voir quelques maisons traditionnelles timoraises, mais la plupart sont des huttes avec toits en feuilles de palme, quand ce n’est pas des restes de maisons ou de villages saccagées par les armées indonésiennes…..

Je suis très content d’être basé à Bacau, petite ville dans la colline.
….. Pour résumer, je vais bien , ce n’est pas le travail qui manque. La chose la plus pesante est de devoir faire 5 heures de route pour avoir accès à internet….

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeFacebooktwitteryoutube