Le 8 Juillet dernier, un groupe de personnes a violemment expulsé des familles de la Communauté de Tekoa Kokuere’i, dans la municipalité de San Ignacio, en Argentine. Des membres de ce groupe étaient des employés municipaux qui ont agi sans mandat et en connaissance de la législation nationale qui interdit les expulsions de communautés autochtones.

Avec des machettes et des tronçonneuses, ils ont détruits puis brûlés les maisons de cette communauté en présence d’une majorité de femmes et d‘enfants. Ceci, malgré l’existence de documents officiels prouvant l’appartenance de ces terres à la communauté.


Cette expulsion a été dénoncée le 14 juillet dernier, à Genève, aux instances de l’ONU responsables des questions autochtones. La Rapporteuse spéciale sur les peuples autochtones s’est montrée préoccupée par cette situation et s’est engagée à demander des informations et une intervention rapide du Gouvernement argentin.


Le MCI soutient les actions du peuple Mbyá Guarani dans la récupération de son territoire traditionnel.

 

[Haut]  

FacebooktwitteryoutubeFacebooktwitteryoutube